Internet poker: Examining motivations, behaviors, outcomes, and player traits using structural equations analysis

Abstract

"Hypotheses explaining outcomes from internet poker were tested by using structural equations modeling: Personal characteristics and traits were proposed to influence motivation, leading to gaming behavior and then to outcomes. One hundred ninety-four participants from an internet poker forum completed online assessment. Three separate outcomes were supported: social-emotional gains, monetary winnings/losses, and negative experiences. One third of the participants reported some negative outcomes and 12% said these were significant; two thirds indicated no negative outcomes. Problems were most linked to the trait of Neuroticism, younger age, and more hours played, but unrelated to amounts won or lost. Gaming for social-emotional benefits mediated fewer negative outcomes. Financial gain motivation was a key mediator for gaming behavior. Findings were consistent with research showing negative emotionality and youth to be associated with poor gambling outcomes. The model suggests concrete actions that can be taken to minimize problem gaming while maximizing healthier involvement with online poker. Diverses hypothèses concernant les effets des jeux de poker en ligne ont été mises à l'épreuve au moyen d'une modélisation par équation structurelle : il a été proposé que différents traits de personnalité influencent la motivation au jeu, la décision de jouer et enfin les effets du jeu. Un nombre de 194 participants à un forum internet sur le poker ont rempli un formulaire d'évaluation en ligne. Trois types distincts d'effets ont été observés : des gains socio-affectifs, des pertes ou des gains en argent, et des expériences négatives. Un tiers des participants ont indiqué avoir subi des effets négatifs et 12 % que ces effets négatifs étaient importants. Les deux autres tiers ont dit n'avoir subi aucun effet négatif. Les problèmes étaient majoritairement liés au névrosisme, à un jeune âge et à un nombre d'heures de jeu plus important, mais étaient sans lien avec les sommes perdues ou gagnées. Jouer dans le but d'en tirer un avantage de nature socio-affective a donné lieu à moins d'effets négatifs, tandis que la motivation liée à la perspective d'un gain financier s'est révélée être un médiateur essentiel des comportements associés au jeu. Les conclusions de l'étude concordent avec les recherches qui montrent qu'un état affectif dépressif et un jeune âge sont associés aux effets négatifs que peut entraîner le jeu. Ce modèle permet de croire qu'il est possible de prendre des mesures pour minimiser les problèmes de jeu tout en favorisant de façon optimale une saine participation aux jeux de poker en ligne."

Problem with this document? Please report it to us.